Ferrures –
concevoir la fonction

Les ferrures jouent un rôle central dans le processus fonctionnel d’ouverture et de fermeture de fenêtres et de portes. Tandis que certaines pièces sont invisibles, dissimulées entre ou dans le cadre et les vantaux, d’autres sont placées bien en vue et constituent ainsi un maillon essentiel entre optique et utilisation. Les ferrures doivent résister à différentes contraintes, comme par exemple la paumelle au poids du vantail ou la poignée à la manipulation par les utilisateurs.

Rénovation d’un ancien bâtiment, purisme d’une nouvelle con- struction. Sur le plan stylistique, les ferrures permettent de souligner une certaine tendance ou de créer habilement de jolis accents.

Éléments de fermeture apparents / non apparents

Les éléments de fermeture qui verrouillent le vantail vers le cadre peuvent se trouver dans différentes parties de la porte ou de la fenêtre. Le verrouillage se fait à l’aide d’une clé ou de manière automatisée.

Dans le cas du verrouillage à clé, il existe une multitude de variantes qui peuvent également être réalisées de manière visible à l’aide d’une serrure ou quasi invisible, p. ex. sur la poignée. Les verrouillages automatisés ou la séquence de fermeture de la serrure peuvent par exemple être déclenchés par empreinte digitale, commande à distance ou programmation. En règle générale, ce sont les exigences concrètes au niveau de l’élément à verrouiller qui sont déterminantes. Un ferme-porte peut également faire partie des composants d’un verrouillage. Un ferme-porte automatique est obligatoire dans de nombreux pays dès lors que la fermeture automatique d’une porte est prescrite au niveau de la législation en matière de construction, en raison d’un risque accru d’incendie ou de fumée. Il existe des ferme-portes en applique ou intégrés entre le vantail et le cadre, donc visibles ou pas.

Paumelles apparentes/non apparentes

Les paumelles, qui permettent la rotation d’une porte ou d’une fenêtre et assurent l’ajustement précis par rapport au cadre, se trouvent en partie sur l’élément, en partie sur le cadre. Le choix de ces élé- ments fonctionnels contribue également à l’impression générale. Les paumelles peuvent être proé- minentes ou tout en finesse. Peintes dans la couleur de la porte ou de la fenêtre, elles sont à peine visibles ou peuvent même être non apparentes, dissimulées entre les éléments mobiles. Mais il est également possible de les faire ressortir en couleur, par exemple pour souligner l’aspect technique ou apporter des accents stylistiques.

Poignées

Les poignées sont les parties les plus exposées des ferrures. Celles-ci doivent être bien accessibles, mais elles peuvent être placées tout autant de manière visible ou discrète, p. ex. dans des poignées encastrées. En règle générale, on préfère des exemplaires visuellement attrayants. Il faut cependant tenir compte du fait que les poignées sont utilisées en permanence et qu’elles doivent assurer différentes fonctions. Elles doivent donc être durablement utilisables et faciles à manipuler, tout en résistant aux forces du vantail. Dans les bâtiments publics, il faut entre autres respecter les prescriptions anti-panique, qui doivent garantir une sortie rapide et requièrent un type de ferrures adapté. Les poignées doivent tenir bien en main, ne pas avoir d’arêtes vives ni être trop près du profilé, de manière à ce qu’on puisse les saisir facilement.

Dans les zones très fréquentées, il peut être préférable de renoncer aux poignées pour éviter la transmission de germes d’une main à l’autre. On peut alors se tourner vers des portes automatiques s’ouvrant sans contact ou recourir à des revête- ments de poignées spéciaux qui ont eux-mêmes un effet antimicrobactérien.

Crochets d’entraîneur/  doigts d’entraînement

L’ouverture simultanée des portes à deux vantaux en cas d’évacuation est assurée par des crochets d’entraîneur et des doigts d’entraînement. Ceux-ci sont prescrits sur les portes d’évacuation indiquées. Outre les doigts d’entraînement apparents, dont la mécanique a souvent un effet négatif sur l’apparence des éléments, il existe également des crochets d’entraînement non apparents. Ceux-ci préservent l’aspect global élégant de la porte tout en permettant d’ouvrir simultanément les deux vantaux en cas d’urgence.


Ces pages pourraient également vous intéresser

Vers l'aperçu

Design - esthétique et fonctionnalité en harmonie

Utilisation

Une question d’intuitivité