retour

Revitalisation des halles d’entrepôt de la gare maritime de Bruxelles: un excellent concept de promotion du développement durable en architecture

|
2020

La « nouvelle » gare maritime vient de recevoir le prix ARC20 Architectuur Award. Le jury s’est montré impressionné par la manière dont les architectes de Neutelings Riedijk Architects ont contribué à la revitalisation du quartier en transformant l’ancienne gare de marchandises en un centre urbain moderne abritant des bureaux, des boutiques, des restaurants et beaucoup d’espace public. Il y voit un bon exemple de développement durable dans le domaine de l’architecture : « Il ne s’agit pas ici de décisions d’ordre cosmétique, mais de l’application de nombreuses innovations différentes », peut-on lire dans le rapport du jury. Les façades de verre et d’acier en porte-à-faux, qui ne sont fixées à la structure en bois des pavillons qu’en deux points par des barres de compression, en font incontestablement partie. Les nouvelles façades vitrées des pavillons ont été fabriquées avec le système VISS de Jansen à rupture de pont thermique, conformément aux exigences actuelles.

Dans le respect de la construction historique, les halles ont conservé leur structure de base. Les espaces de travail, boutiques et lieux de restauration s’étendent au total sur douze pavillons, que les architectes de Neutelings Riedijk ont intégrés au vaste volume. Cinq pavillons sont agencés respectivement le long des façades est et ouest des grandes halles extérieures, deux pavillons plus petits se trouvent sur le fronton sud. Les pavillons ont été conçus en bois et sont entièrement vitrés à partir du deuxième étage sur les côtés des pignons. Lootens Deinze NV, de Deinze, a réalisé les façades vitrées, d’une surface de 215 mètres carrés chacune, sous forme de construction légère en porte-à-faux avec le système de profilés en acier Jansen VISS aux excellentes propriétés d’isolation thermique. Comme il ne fallait en aucun cas solliciter la construction historique, la façade rideau repose sur les solives du deuxième étage et est attachée au plafond du troisième étage. Par ailleurs, elle n’est fixée qu’en deux autres points à la structure en bois à l’aide de barres de compression. Des retraits dans les zones d’angle et des entrées légèrement décalées vers l’intérieur assurent une stabilité supplémentaire.

Jansen Steel Systems
© Tim Fisher Photography, Heist op den Berg/BE